Dans la lignée de mes articles liés aux marques automobiles, je vais aujourd’hui vous parler de la marque américaine la plus connue. Je veux bien entendu parler de la marque Ford. Avant de vous rendre chez votre concessionnaire automobile, lisez notre article pour en apprendre davantage sur la marque (au travers d’un bref historique) et des modèles actuellement vendus.

Historique de la marque Ford

Henry Ford a démarré l’entreprise en 1902 avec 28 000 $ en Poche. Une partie de cet argent provenait de John et Horace Dodge, qui ont ensuite fondé la Dodge Brothers Motor Vehicle Company. Il a créé sa première usine à Détroit.

Plus tard, il a incorporé l’entreprise le 16 juin 1903. Ford Motor Company décida en 1903 de nommer ses véhicules d’après l’ordre alphabétique. En 1908, Ford présenta son modèle T, conçu par Childe Harold Wills et deux immigrants hongrois, Joseph A. Galamb et Eugene Farkas. Ce modèle s’est avéré être la quintessence du véhicule Ford, plaçant l’entreprise parmi les marques automobiles les plus influentes de l’histoire.

Le modèle T de Ford était fiable, pratique et abordable, ce qui en a fait un grand succès aux États-Unis. Le succès fut tel que Ford fut contraint à étendre ses activités et à mettre en place les principes de base de la production de masse en 1913 avec l’introduction de la première chaîne de montage de véhicules au monde. Ce modèle de production fut un modèle pour ses concurrents, mais aussi pour d’autres maillons de l’industrie. Ainsi ce process fut nommé, plus tard, le « Fordisme ».

Cette innovation organisationnelle apportée dans le domaine de la construction automobile a permis à Ford de réduire de 10 heures le temps de montage du châssis. Passant de 12h 30 min à 2h 40 min.

En plus d’assurer l’efficacité du processus de production, Ford a aussi réussi à émuler ses ventes en annonçant une nouvelle politique de participation aux bénéfices. Ainsi en 1915, 501 000 voitures furent vendues alors que les objectifs étaient à 300 000.

Dans le cadre d’une nouvelle tactique financière, Ford a fourni des places de travail aux personnes handicapées qui, autrement, comme on peut l’imaginer à l’époque, rencontraient de nombreuses difficultés pour trouver un emploi. De tels changements dans la politique sociale de son entreprise a entraîné une augmentation considérable des ventes tout en jetant les bases des conditions de travail modernes.

Néanmoins, les marchés américain et canadien s’avéreraient trop petits pour s’adapter aux plans de Ford. Ainsi au milieu des années 20, la marque traversa l’atlantique pour s’attaquer au marché anglais, français, allemand…

La guerre n’a pas secoué l’entreprise comme d’autres constructeurs automobiles. De nouvelles améliorations virent le jour après la Première Guerre mondiale, comme l’introduction de freins sur les quatre roues et une série de nouvelles versions de véhicules pour répondre aux nouvelles demandes des consommateurs. En 1922, Ford entre dans le segment des voitures de luxe avec l’acquisition de la Lincoln Motor Company.

Ford Motor Co. a été l’une des rares grandes sociétés américaines à survivre à la Grande Dépression, bien que la chute des ventes d’automobiles l’ait amenée à réduire ses activités et à supprimer de nombreux emplois. En mai 1929, Ford Motor Co. a signé un accord avec l’Union soviétique pour fournir une assistance technique jusqu’en 1938 afin de construire une usine de fabrication automobile intégrée à Nijni Novgorod, en échange de l’achat par les Soviétiques d’automobiles et de pièces pour une valeur de 13 millions de dollars. En vertu de cet accord, de nombreux ingénieurs américains et travailleurs qualifiés de l’automobile se rendirent en 1932 pour travailler à l’usine automobile de Gorkovsky Avtomobilny Zavod (GAZ), ou Gorki. Les quelques personnes qui sont restées en Union soviétique après l’achèvement de l’usine ont été victimes de la « Grande Terreur de Staline » et ont été tuées par balle ou exilées dans les goulags soviétiques.

Avec l’arrivée de la Seconde Guerre mondiale, Ford a accru son influence sur la scène mondiale et a activement participé à l’effort de guerre.

Après la Seconde Guerre mondiale, Ford a poursuivi l’exploitation de ses véhicules de tourisme et lança en 1955 son emblématique Thunderbird. Puis, en 1958, elle créa la marque Edsel, qui  malheureusement fut un échec.

Cet échec n’empêcha par la marque de créer deux nouvelles entités (Falcon en 1960 et de la Mustang en 1964).

Les modèles de voitures Ford vendus chez votre concessionnaire

  • Ford Focus
  • Ford Tourneo
  • Ford Fiesta
  • Ford Nouvelle Ka+
  • Ford C-max
  • Fors Ecosport
  • Ford Kuga
  • Ford Edge
  • Ford Mondeo
  • Ford Mustang
  • Ford Galaxy
  • Ford S-Max
  • Ford Ranger
Publié dans : Auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *