Septième constructeur japonais et dix-septième mondial, Mitsubishi Motors Corporation figure comme l’une des plus grandes marques automobiles au monde. Retour sur la saga d’une entreprise visionnaire et innovante depuis sa création en 1870.

La Saga Mitsubishi Motors

Les prémices

Fondée en 1870 par Yataro Iwasaki, l’entreprise est alors une compagnie maritime connue sous le nom de Mitsubishi Shipbuilding Co Ltd.

Elle sera rebaptisée Mitsubishi Shokai dès 1873 et entreprend rapidement une stratégie d’intégration verticale. Elle se diversifie et se lance dans l’exploitation du charbon afin de fournir ses navires en combustibles, puis dans la sidérurgie et dans la construction navale. Elle développera également en parallèle une compagnie d’assurance maritime.

1917 – 1939, les premières incursions sur le marché de l’automobile

C’est en 1917 que Mitsubishi se lance sur le marché de l’automobile alors en plein essor. La marque créé le modèle A, la première voiture japonaise destinée aux particuliers fabriquée en série. Après le lancement du modèle A, la marque cesse pourtant de produire des automobiles pour se recentrer sur son activité maritime.

L’entreprise fait une nouvelle incursion dans l’automobile en 1936 avec la présentation de la novatrice PX33. Ce véhicule est entré dans l’histoire comme la première voiture à 4 roues motrices (4×4) développées par un constructeur japonais. Elle fut à l’origine de la technologie Mitsubishi 4RM.

Mais cette tentative ne rencontre pas le succès escompté. L’entreprise disparaît à nouveau du secteur.

Immédiatement après la fin de la Seconde Guerre mondiale, la marque revient cette fois définitivement avec succès dans l’automobile et entre dans l’histoire avec des modèles et des technologies désormais devenues mythiques.

1960 – 1970

Au début des années 60, l’économie japonaise ne se porte pas très bien. Entre la récession et l’inflation salariale, trouver un emploi est devenu difficile. Pour répondre à la demande des consommateurs de l’époque : une voiture à petit prix, la Shin Mitsubishi Heavy-Industries décide de lancer la célèbre Mitsubishi 500 Mitsubishi. En trois ans, la production passe à plus de 75 000 véhicules par an.

En 1969, Mitsubishi lance la Galant, qui demeure encore à ce jour l’une des plus belles créations de l’entreprise et un succès retentissant.

C’est aussi en 1969 que le logo (avec les trois diamants rouges) a été créé, suivi un an plus tard par le lancement de la division automobile.

1970 – 1990

Dès le début des années 1970, l’entreprise noue des partenariats avec des acteurs majeurs du marché automobile mondial. Ainsi, en 1971, l’entreprise vend 15% de son capital à Chrysler afin de pénétrer le marché nord-américain. Dans le cadre de cet accord, le géant de Détroit vend sous ses marques des voitures Mitsubishi aux États-Unis, comme la Dodge Colt, qui fut le premier modèle rebadgé de la marque à être vendu outre-Atlantique.

Cette stratégie contribue à quasiment doubler le volume de production de la marque. En 1977, la production annuelle de Mitsubishi est alors passée de 500 000 à 965 000 véhicules. Le seuil symbolique du million de véhicules produits par an est franchi en 1980.

Pendant ce temps, le constructeur américain est malgré tout en pleine crise. Au bord de la faillite, il se résout à vendre sa division Australienne à Mitsubishi Motors Corporation. Cette nouvelle division est rapidement rebaptisée « Mitsubishi Motors Australia LTD (MMAL) ». En 1982, la marque Mitsubishi est introduite pour la première fois sur le marché américain sous son propre nom. C’est à cette époque que les berlines Cordia et Tredia ont été annoncées. Ces véhicules ont été vendus par l’intermédiaire de soixante-dix concessionnaires répartis dans 22 États américains.

A la fin des années 80, Mitsubishi a réussi à étendre son réseau de concessionnaires aux USA à 340 enseignes et sa production mondiale dépassait alors 1,5 million d’unités.

1990 – 2000 et plus

En 1990, Mitsubishi lance son populaire 3000GT. Il s’agit du premier véhicule nippon à utiliser la aérodynamique active afin d’ajuster la « portance négative » et assurer l’adhérence de la voiture en fonction de sa vitesse. La 3000GT était également équipée d’une direction intégrale, d’une suspension à commande électronique (ECS) et d’un moteur biturbo. La même année, Mitsubishi lance l’Éclipse aux États-Unis, qui est équipée d’un moteur 4G63 turbocompressé et de la technologie de transmission intégrale.

En 1992, l’entreprise participe au Championnat du monde des rallyes. Elle étrenne sa nouvelle génération de moteur avec le Lift Electronic Control (MIVEC) ainsi que le Mitsubishi Innovative Valve Timing.

À la fin des années 90, Mitsubishi établit un nouveau record du monde de distance pour une voiture électrique avec 2 000 kilomètres parcourus en 24 heures.

En 2003, l’entreprise dévoile la célèbre Lancer Evolution, qui est couronnée par le prix “d’Automobile de l’année”.

En 2006, la deuxième génération d’Outlander est présenté, il sera le premier SUV à être équipé d’un système de navigation à disque dur de 30 Go, de palettes de vitesses au volant et boîte de vitesse en magnésium, d’un toit léger en aluminium et d’un moteur V6 PZEV écologique.

En 2011, le tout électrique i-MiEV est commercialisé aux États-Unis, ouvrant ainsi la voie à la technologie des véhicules électriques.

La marque aujourd’hui

Mitsubishi Motors est le constructeur pionnier dans la technologie des véhicules électriques.

Membre de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi depuis 2016, le septième constructeur automobile japonais a généré lors de son exercice 2017/2018 un chiffre d’affaires de 2.190 milliards de Yen et compte plus de 30 000 salariés dans le monde.

La marque vend aujourd’hui ses véhicules dans plus de 160 pays à travers le monde. En 2017, 1,03 million de voiture neuve Mitsubishi ont été vendues.

Sa technologie PHEV hybride rechargeable a été retenue pour équiper les modèles des autres constructeurs de l’alliance.

Les voitures actuellement commercialisées par Mitsubishi Motors en France

Pick-up

  • Mitsubishi L200

Citadine

  • Mitsubishi Space Star

SUV

  • Mitsubishi Outlander PHEV
  • Mitsubishi ASX
  • Mitsubishi Eclipse Cross
Publié dans : Auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *