Qui n’a pas pesté devant son portail un jour de pluie en se disant qu’un portail électrique c’est tout de même bien pratique. Car l’atout numéro un du portail électrique, c’est d’apporter du confort.  Pouvoir ouvrir la porte du garage, l’entrée de votre maison ou d’une villa avec une télécommande sans avoir à sortir de la voiture est pour moi le comble du confort :), avec un valet qui vous ouvre la porte là on passerait dans le luxe.

J’ai récemment était dans la situation ou je devais choisir un nouveau portail pour remplacer mes vieillissants battants en PVC. Et nous avons opté pour un modèle électrique. J’aimerais partager avec vous mon retour d’expérience et vous donner quelques conseils pour vous aider dans votre choix.

Comment fonctionne un portail automatique

img_5d93b3b11ccd9.jpg

Un portail automatique est un ensemble d’éléments complexe permettant l’ouverture automatique. Si l’on devait schématiser, l’ensemble se compose d’une unité de commande ou panneau de commande, d’un moteur électrique avec bras ou un rail, des photocellules de détection, une télécommande, d’autres capteurs optionnels et souvent d’un système d’avertissement (souvent visuel).

  • L’Unité de commande ou le panneau de commande : c’est le cœur du système. C’est à cet endroit que sont reçus les signaux de votre télécommande. C’est souvent le protocole 433Mz qui est utilisé. Un protocole largement utilisé en domotique. L’ouverture peut aussi se faire en fonction de capteurs. On pourrait par exemple rêver à un détecteur de plaques d’immatriculation. C’est donc ici que le contrôle l’ouverture et la fermeture du portail se fait. L’unité de commande est raccordée au réseau et assure également le raccordement primaire au moteur électrique.
  • Moteur électrique : quel que soit le type de porte ou de porte coulissante, le portail automatique est actionné par un moteur électrique. Il peut y avoir un seul moteur électrique ou plusieurs suivant le type d’installation choisi ou le nombre de vantaux composant l’installation. Les moteurs d’un portail automatisé fonctionnent en 230V, 12V et 24V. Chaque moteur a une charge maximale du portail à déplacer qui peut aller de 400 kg à plus de 1.200 kg, il convient donc de choisir la motorisation de portail adaptée.
  • Bras articulé : utilisé pour ouvrir et fermer les portails battants jusqu’à 3,5 m par vantail. Le bras est entraîné par le moteur électrique.
  • Rail : utilisé pour ouvrir et fermer Portes coulissantes. Le portail fonctionne sur un rail entraîné par le moteur.
  • Piston : est un bras rigide avec un piston interne pour l’ouverture et la fermeture des portails battants automatiques. Le piston peut être hydraulique ou électromécanique.
  • Photocellule : la photocellule communique en permanence avec l’unité de commande. Il s’agit de vérifier qu’aucun élément ne traverse un faisceau lumineux évitant que la porte ne se referme sur une personne ou sur la voiture par exemple.
  • Télécommande : l’objet le plus connu de tous. La télécommande d’un portail automatique est utilisée pour ouvrir le portail. Lorsqu’une touche est actionnée, un signal est envoyé à l’unité de commande qui ouvre le portail si les photocellules le permettent. La télécommande est réglée sur certaines fréquences et canaux pour éviter d’ouvrir d’autres portes ou portails automatiques dans la plage de fonctionnement de la télécommande.
Lire aussi  Comment éliminer les moisissures des murs ?

Puis-je ouvrir le portail automatique en cas de panne de courant?

img_5d93b3b72d7e9.jpg

On s’est tous posé cette question ? Que se passe-t-il en cas de panne de courant ? Pourrais-je quitter la maison pour me rendre à mon travail ?  Tous les portails automatiques sont équipés d’un dispositif de déverrouillage qui vous permet d’ouvrir et de fermer le portail manuellement. Cependant, vous pouvez faire installer un système de batterie d’urgence qui prendrait le relais en cas de panne de courant. L’autonomie peut-être de plusieurs heures.

Les types de portails automatiques : battants et coulissants

Le type de portail automatique est une variable non négligeable dans le futur coût de l’installation. De plus, en fonction de la typologie de votre entrée, tous les modèles ne pourront pas s’adapter. Il existe deux grands types de portails.

Portillon pivotant automatique

Le portillon battant peut être à vantail unique ou, le plus classique, à vantail double. Que ce soit pour un ou deux vantaux, l’électricien ou l’expert en automatisation de portail doit évaluer principalement le poids du portail et le matériau pour choisir le moteur électrique correct à utiliser. Le moteur d’un portail automatique peut être installé de façon visible ou sous terre. Cela à forcément un impact sur le prix.

Les bras articulés utilisés pour ouvrir et fermer la porte sont caractéristiques d’une porte battante. Le choix du bras est fondamental et se fait en fonction du poids et des caractéristiques du portail. Cela vous permet de ne pas avoir de problèmes d’ouverture. Le problème de portes qui se verrouillent mal est souvent le signe de bras mal choisis.

Lire aussi  Comment arranger une suite parentale ?

Portail coulissant

Vous aurez compris, la différence principale du portail coulissant avec son homologue à battant est que la partie mobile du vantail glisse parallèlement au portail sur un rail. Habituellement, pour des particuliers, ce type de portail est un à un vantail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *