Comment peindre avec un rouleau ?

On ne va pas se mentir, peindre au pinceau c’est long et fatigant. Et surtout le résultat n’est pas “nickel” sur de grandes surface. Heureusement le rouleau de peinture a été inventé. Il permet de réduire drastiquement le temps de travail et les résultats sont là, même pour un débutant.

Comment utiliser un rouleau de peinture ?

1) Verser une certaine quantité de peinture (avec la dilution correcte) dans le bac à rouleaux et plonger le rouleau dans la peinture.

2) Passez-le à travers la grille pour évacuer l’excès de peinture.

3) Glisser le rouleau sur le mur en passant plusieurs fois sur le même point. La vitesse de glissement ne doit pas être telle qu’elle provoque des éclaboussures.

4) La deuxième couche de peinture peut être appliquée en lignes perpendiculaires à la première ou en diagonale. Mais ce n’est pas obligatoire (comme dans le travail effectué avec la brosse).

5) Terminer et assembler avec un rouleau de quelques centimètres de large. Pour les points particulièrement difficiles, vous pouvez également utiliser un pinceau.

6) Le compresseur avec rouleau est l’outil le plus moderne et le plus efficace pour peindre les murs. Il s’agit d’un appareil électrique avec un compresseur interne.

7) La pression générée par le compresseur électrique envoie la peinture le long du tuyau flexible qui atteint le rouleau d’application. De cette façon, le travail devient facile et extrêmement rapide.

8) Le rouleau à alimentation manuelle en pression se compose d’une poignée creuse avec piston. En appuyant dessus, la peinture (insérée dans la poignée) est envoyée au rouleau, qui la trempe constamment et la donne au mur.

Lire aussi  Comment peindre un mur pour la première fois ?

Quels sont les différents types de rouleaux ?

Le choix entre pinceau et rouleau n’est pas le seul à faire lorsque vous décidez de redécorer votre maison ou de refaire la couleur d’une pièce : pour les grands murs, ou pour atteindre les points les plus difficiles tels que le plafond, vous pouvez utiliser différents types de rouleau. Tout comme pour les pinceaux, il faut ici aussi savoir s’orienter entre les matériaux, les tailles et les petites différences qui caractérisent les différents outils de travail.

Une subdivision principale peut être faite sur la base de la structure du rouleau elle-même, tandis qu’ensuite il sera possible de se concentrer sur le tissage. Les rouleaux peuvent être rivetés ou insérés : les premiers sont très faciles à utiliser et immédiatement prêts, car les différentes parties ne peuvent être séparées les unes des autres. Ils sont la solution idéale pour ceux qui veulent intervenir rapidement et qui ont peut-être peu d’expérience.

Les rouleaux enfichables, par contre, peuvent être retirés de la poignée : de cette façon, le rouleau peut être vidé de toute accumulation d’eau et peut être nettoyé plus facilement. La durée de vie de l’outil de travail sera donc plus longue, même si le coût du rouleau est généralement légèrement plus élevé, de sorte que l’investissement sera évalué en fonction de vos besoins réels.

A ce stade, nous pouvons passer au tissage du rouleau, qui comprend le matériau et la surface, qui est en grande partie responsable du succès de l’œuvre.

Naturel ou synthétique, le tissage peut être réalisé dans différents matériaux et répondre aux besoins de murs très différents : en général, pour les murs en plaques de plâtre ou en plaques de plâtre, ou cependant pour des surfaces lisses et peu absorbantes. Ceci évitera le risque de surcharger le mur de couleur, ce qui entraînera un égouttement et un effet irrégulier.

Lire aussi  Où trouver des tutoriels en bricolage ?

Au contraire, les murs très absorbants et, en général, les murs avec du plâtre civil, peuvent être traités avec une brosse à poils longs, ce qui permettra d’absorber une plus grande quantité de couleur à étaler uniformément sur les murs, en couvrant même de petits défauts du mur.

Enfin, le choix du rouleau sera perfectionné en tenant compte des dimensions des murs à traiter : afin de pouvoir intervenir facilement sur chaque point de la pièce, il est conseillé d’acheter plus de rouleaux de tailles différentes. Un rouleau très large avec poignée télescopique sera utilisé pour répartir la couleur uniformément sur les murs sans obstacles, tandis que pour travailler sur des parties plus petites ou placées entre deux luminaires, ou près des bords, vous interviendrez avec un rouleau plus petit, pour enfin passer au pinceau quand il sera temps de finir les bords et les détails.

Les rouleaux à motifs et motifs spéciaux sont également identifiés comme rouleaux décoratifs, car ils permettent d’étaler la couleur en créant des motifs géométriques qui se répètent sur tous les murs : l’effet esthétique est agréable, à condition de pouvoir utiliser le rouleau avec une grande précision sur toute sa surface.

Julien

Hugo

Hugo, si l'écriture n'est pas mon fort, je force depuis quelque temps ma nature en participant à ce blog. J'apporte mes connaissances en bricolage ⚒, voiture 🚙 et voyage ✈🏖🏕. Je reste disponible pour répondre à vos commentaires.

Laisser un commentaire

En cours ( 3 min) : Comment peindre avec un rouleau…