C’est l’été, les départs en vacances, les bouchons et les vérifications d’usages de la voiture avant de partir. Un sujet revient régulièrement à cette période de l’année. Quand dois-je changer mon pare-brise ? Ainsi que des questions liées à la couverture d’assurance en cas de bris ou de dommages aux vitres. Voici une série d’indications utiles sur les coûts et les modalités de ces opérations.

La chaleur ennemie du pare-brise abimé

Généralement, les éclats de sur votre pare-brise sont le fait de projections de petits cailloux présents sur la chaussée projetés par le véhicule qui vous précède. Une fois votre pare-brise abimé et fragilisé, la chaleur peut aggraver la situation et le fissurer complètement (vous obligeant alors à le changer). En été, si vous mettez la climatisation au maximum alors que votre pare-brise a accumulé la chaleur du soleil toute la journée, cet écart de température pourrait bien lui être fatal. Mais ce qu’il ne faut surtout pas faire c’est de projeter de l’eau bouillante en hiver sur votre pare-brise givré. La chaleur estivale ou l’exposition prolongée au soleil ne causent aucun dommage.

Réparation ou remplacement de pare-brise ?

Si le verre de votre pare-brise est ébréché, il est toujours bon de le réparer, aussi parce qu’une petite fissure peut rapidement s’agrandir rendant nécessaire le remplacement de tout le verre.

Le verre est réparable :

  • Si l’ébréchure est de la taille maximale d’une pièce de 2€.
  • Si ce n’est pas sur la zone de vision du conducteur.
  • à plus de 5 cm du bord du pare-brise

Dans tous les autres cas, un remplacement est nécessaire.

N’oubliez pas que dans le cas de vitres latérales ou arrière, il sera de toute façon nécessaire de remplacer la vitre.

Puis-je réparer moi-même mon pare-brise ?

En cas de réparation, les entreprises spécialisées dans la réparation d’un pare-brise utilisent généralement une résine fluide à prise rapide qui, en plus de fixer le verre, permet d’obtenir un très bon résultat esthétique (presque invisible). La durée d’une réparation est d’environ une demi-heure, mais ce qui est fondamental, c’est l’état de préparation : plus vous réparez tôt, moins vous remarquerez la réparation.

Si le verre est trop endommagé (cf. règle de remplacement présentée au-dessus) et qu’il doit être remplacé, vous devrez enlever tout le pare-brise : il existe des techniques pour empêcher le verre de casser ou de tomber à l’intérieur, ainsi que des systèmes avancés pour vérifier la préparation du verre avant son installation. Il est donc essentiel de contacter une entreprise fiable de réparation et de remplacement de vitres, qui vous garantira des produits certifiés et des opérations de qualité.

Donc pour répondre à la question, la réparation d’un pare-brise à la maison est presque impossible. Le matériel, les produits ainsi que les compétences sont vraiment trop spécifiques pour que l’opération puisse être pratiquée à la maison.

Que couvrent les garanties « bris de glace » ?

img_5d4d8025b9834.jpg

Toutes les garanties dites « bris de glace » couvrent le coût de réparation du pare-brise, bien que certaines puissent avoir un coût excessif. Vérifiez bien ces aspects dans le contrat…. Le remplacement des vitres latérales (presque toujours obligatoire) est toujours couvert.

Quant au remplacement du pare-brise, il dépend des conditions de la police d’assurance. Dans l’éventualité où le remplacement coûterait plus cher que celui qui couvre le maximum de l’assurance, vous devrez payer la différence. Dans tous les cas, il n’y a aucun effet sur le bonus/malus.

Enfin, nous vous rappelons que les compagnies d’assurance ont un accord avec les principaux réparateurs nationaux, de sorte qu’en souscrivant une police, vous trouverez toujours un centre de réparation à proximité et bien souvent l’entreprise vous aide dans les démarches et vous permet de réparer ou remplacer votre pare-brise sans avoir à avancer les frais.

Publié dans : Auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *