Il n’est pas évident de ce lancer dans l’achat d’un tracteur d’occasion. Déjà que le processus est compliqué quand on parle d’une simple voiture alors pour un véhicule dédié au travail qui est souvent mis à rude épreuve, l’est d’autant plus.

Aujourd’hui, de nombreux sites spécialisés permettent de mettre en relation acheteur et vendeur de matériels agricoles. C’est le cas de Mascus. Si ce genre de site facilite grandement la recherche de votre futur outil de travail et aussi complète peut-être la fiche descriptive du tracteur, rien ne pourra remplacer votre expertise pour juger de visu si le véhicule est une bonne affaire ou non. Alors pour vous aider à faire le bon choix. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour vous guider dans l’achat de votre tracteur d’occasion.

Où allez-vous acheter votre tracteur ?

  • Les concessionnaires franchisés seront plus chers, mais c’est ici que vous aurez le meilleur support, de bons tracteurs révisés et une certaine garantie.
  • Les petits revendeurs peuvent également proposer un bon niveau de service.
  • Les vendeurs privés c’est souvent la solution la moins chère, vous pouvez y faire de bonne affaire, mais vous devrez aussi passer plus de temps pour ne pas vous faire avoir.

Il est important, avant de partir en recherche d’un tracteur de définir vos besoins. De quelle puissance du moteur avez-vous besoin ? Deux ou quatre roues motrices, du type de boîte de vitesses, du rendement hydraulique, de la capacité de levage et aussi des caractéristiques de la cabine. Enfin essayer de déterminer la charge annuelle de travail en heure que le tracteur va effectuer et le temps que vous souhaitez le garder. De cette façon, vous pourrez déterminer l’âge maximum (en heure de travail) que le tracteur que vous recherchez devra avoir.

Il ne faut pas oublier que plus un tracteur a d’options et de spécificités, plus la note peut être salée lorsqu’il y aura de la casse.

Quelques points de contrôles essentiels

  • Demandez à ce que le moteur ne soit pas démarré à l’avance pour vérifier vous-même.
  • La batterie est neuve ? Eh bien ! Vérifiez.
  • Attention aux fumées noires et bleues.
  • L’huile et l’eau doivent être propres et non contaminées.
  • Les heures annoncées doivent correspondre à l’état ou à l’historique du carnet d’entretien.
  • L’enroulement de l’embrayage doit être doux
  • Les manettes hydrauliques ou manuelles doivent fonctionner en douceur.
  • Toutes les vitesses passent sans bruit, vérifiez autant que possible l’usure de la transmission.
  • Vérifier si possible la pression hydraulique et si ce n’est pas possible vérifier la capacité de levage en soulevant un objet lourd autour de vous.
  • Vérifier toutes les fonctions hydrauliques et électriques.
  • Vérifier l’étanchéité de toutes les transmissions, en particulier de l’essieu avant.
  • Vérifier que toutes les articulations de direction ne présentent pas de jeu excessif et que les roues et les pneus ne sont pas en mauvais état.
  • Examinez également le relevage arrière à trois points ainsi que l’attelage arrière.
  • Vérifiez au tableau de bord que tous les voyants d’avertissement fonctionnent et qu’aucun n’est allumé quand il ne devrait pas l’être.
  • Vérifiez que tous les capteurs fonctionnent
  • Examinez l’état mécanique général et vérifier par rapport au carnet si les travaux de réparations déclarés ont bien été fait.
  • Examinez l’ensemble de la carrosserie, de la cabine et des phares.
  • Veillez à ce que des problèmes ne soient pas cammouflés par un coup de peinture rapide, de petites réparations « bout de scotch », etc.

De façon général essayer de poser le maximum de questions sur l’histoire du tracteur et ne prenez pas de décisions hâtives.

Publié dans : Auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *