Petit paradis au cœur de la Méditerranée, la Sardaigne est une île à part, marquée par une identité culturelle forte et des paysages naturels fabuleux, entre immenses étendues de sable blanc, petites criques immaculées, forteresses préhistoriques, falaises abruptes, et végétation luxuriante. Le littoral nord de la Sardaigne, notamment, présente un relief accidenté et de toute beauté. Découvrez ci-après 5 endroits incontournables de la partie nord de l’île.

Les petites criques secrètes du Nord de la Sardaigne.

Du Golfo de Orosei, au Nord-Est, à Alghero, au Nord-Ouest, les côtes sardes ne sont qu’une succession de baies et criques fabuleuses, sagement dissimulées à l’abri des regards indiscrets. À l’exception des stations balnéaires branchées de la Costa Smeralda, le reste du littoral échappe encore, pour notre plus grand plaisir, au tourisme de masse. A peine débarqué du bateau à Porto Torres, vous aurez le choix entre les magnifiques falaises des Cala Goloritzè et Mariolu, la végétation luxuriante de la Cala Brandinchi, ou encore l’impressionnant nuraghe de la Plage Pelosa, la question « quelle plage choisir ? » restera donc le seul problème auquel vous vous trouverez confronté

L’archipel de la Maddalena.

Inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, l’Archipel de la Maddalena est un site incontournable du Nord de la Sardaigne. Au large de la petite ville de Palau, ce sont 7 îles principales et une soixantaine d’îlots à la beauté sauvage extraordinaire. Encore immaculées, les îles de Caprera ou de La Maddalena font figure de petits paradis sur terre. Voguez sur les eaux turquoise à la recherche de la crique de vos rêves ; certaines, à la nature intacte, sont d’ailleurs uniquement accessibles par voie maritime.

Les stations balnéaires chics de la Costa Smeralda

Outre ses paysages naturels de toute beauté, le nord de la Sardaigne est aussi largement réputé pour ses stations balnéaires huppées et élégantes, fréquentées en été par la jet-set internationale. D’Olbia à La Maddalena, en passant par Porto Cervo, cette partie de la côte n’est qu’une succession d’hôtel 5 étoiles, villas de luxe, boutiques chics, et yachts de milliardaires. Pour une meilleure appréciation de la Saint-Tropez sarde, n’hésitez pas à admirer le paysage depuis les hauteurs, et profiter d’un panorama à couper le souffle.

Le nuraghe de Santu Antine

Symboles de l’héritage culturel et préhistorique sarde, les nuraghi se déploient sur l’ensemble du territoire. On compte d’ailleurs en Sardaigne près de 7000 de ces monuments de pierre uniques au monde, trésors de la civilisation nuragique et de l’Âge de Bronze. Quant à leur fonction première, elle reste encore énigmatique : construction militaire, astronomique, religieuse ? Parmi ceux-ci, le nuraghe Santu Antine, dans la région de Torralba, reste l’un des plus importants et des plus visités.

Les villages pittoresques de la côte et l’arrière-pays

Plus l’on s’éloigne de la Costa Smeralda, plus la nature sauvage reprend ses droits. Mystérieux et fascinant, le Nord de la Sardaigne offre une multitude de petits villages pittoresques, qu’ils soient côtiers ou de montagne, dont Castelsarda, souvent présent dans les classements des plus beaux villages d’Italie, ou le charme romantique de Bosa. Forte de ce majestueux massif central, la Sardaigne propose également un arrière-pays d’une grande richesse historique, notamment Orgosolo, et ses peintures murales, ou encore Mamoiada, et ses masques méditerranéens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *