Ensuite, nous pouvons continuer avec les autres monuments symboliques : la Maison Carrée, temple romain construit sur un podium dont le toit est soutenu par de hautes colonnes, est le mieux conservé de tous les temples romains; la Tour Magne, construite avant l'occupation romaine, est une tour polygonale de 34 mètres devenue partie intégrante des murs de 16 kilomètres construits par les Romains, du haut desquels on a une belle vue de la ville; la Porte Auguste et la Porte de France sont les autres présences solennelles des anciens murs de ville.

Désireux de faire une halte gastronomique au centre-ville Le Passage de Virginia (rue Fresque) propose une cuisine traditionnelle dans un cadre bistro typique et animé. L'après-midi se poursuit avec les Jardins de la Fontaine, qui abritent le Temple de Diane et le castellum divisorium, point d'arrivée de l'Aqueduc romain dont le témoignage le plus fascinant reste le Pont du Gard. Pour conclure ici la plongée dans le monde romain, au coucher du soleil soir, vous pourrez admirer les rayons du soleil qui caressent le monument romain le plus célèbre de Nîmes, l'arène. L'ancien amphithéâtre, qui pouvait accueillir jusqu'à 24 000 personnes, est très bien conservé : au fil des siècles, il a également été une forteresse, un atelier, un théâtre et enfin une arène et une scène pour de grands événements comme des concerts.

C'est ici que se déroule chaque année, depuis 1952, la célèbre Feria, à l'occasion du week-end de la Pentecôte : c'est l'une des foires les plus importantes de toute la France où la ville avec ses riches vestiges romains prend des tons espagnols. Non seulement les rues sont animées jusqu'à tard dans la nuit par la musique et la danse et vous pouvez sentir la paella partout, mais ils sont aussi envahis par les meilleurs toreros et les plus beaux taureaux des éleveurs les plus célèbres. L'événement célèbre les traditions locales avec la présence des cow-boys et des taureaux de Camargue, puis se poursuit avec des orchestres, des animateurs dans les rues, des expositions, de grands concerts gratuits dans une ambiance particulièrement intense qui attire près d'un million de visiteurs. Pour ceux qui n'aiment pas la tauromachie, la bonne nouvelle est que dans la version camarguaise le taureau ne doit pas être tué; le but est d'enlever aux animaux de petites rosettes fixées sur la tête et sur les cornes au moyen d'une sorte de palette à crochet appelée crochets.

Lire aussi  5 conseils pour préparer votre voyage aux USA

Nîmes ne déçoit pas non plus les amateurs d'art, compte tenu du large choix de musées, auxquels on peut consacrer le jour suivant : le Carrè d'Art abrite l'art français des années 60 à nos jours; le Musée du Vieux Nîmes, qui se trouve dans l'ancien évêché, expose des collections sur la vie de la ville, textiles et objets ménagers; le Musée archéologique contient la plus importante collection d'épigraphie latine en France. Puis il y a le Muséum d'Histoire Naturelle, le Muséum des Beaux-Arts et le Musée des Cultures Taurines pour rester sur le thème de la tradition tauromachique de Nîmes. A quelques pas de l'amphithéâtre, il y a plusieurs hôtels pour passer la nuit, dont le Hotel Brasserie des Arenes (4 boulevard des Arenes : www.brasseriedesarenas.fr), meublé dans un style traditionnel avec des meubles en bois, qui offre également un restaurant de cuisine française typique, et l'Hotel Concorde (3 Rue Des Chapeliers; www.hotelconcrode-nimes.com), équipé de chambres simples mais avec toutes commodités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *