C’est un chiffre qui donne envie de faire ses valises : l’été dernier, entre le 1er juin et  le 31 août, soixante millions de voyageurs ont fait appel à Air B&B, le géant de la location saisonnière. D’autres plateformes proposent également ce système de location courte durée entre particuliers, qui permet de découvrir un pays ou une région en toute liberté. Attention cependant à vérifier quelques points d’assurance habitation avant de vous lancer

Qu’est ce que la location courte durée ?

En terme d’assurance habitation, on qualifie de location courte durée un contrat de location qui dure de un jour à quelques mois (un an maximum en général).

Ce format est très apprécié des vacanciers : beaucoup moins cher que l’hôtel (à Paris, une nuit coûte en moyenne 90€ contre 139€ pour une nuit d’hôtel), le système de la location courte durée permet de passer un séjour en vivant presque « comme des locaux », en ayant toute liberté dans ses horaires et en découvrant des quartiers de façon autonome.

Leader du secteur, Air B&B, du haut de ses dix ans, est valorisé actuellement à plus de trente milliards de dollars.

Pour les utilisateurs des plateformes de location entre saisonniers, il convient cependant de vérifier quels sont les risques encourus en termes d’assurance habitation.

Assurance habitation pour la location courte durée

Comme tous les locataires, il appartient aux vacanciers de vérifier que leur assurance les couvre contre les éventuels dégâts occasionnés à leur propriétaire.

Dans le cas de la location courte durée, le plus simple est de se tourner vers son assureur habituel et de lui poser la question directement, car les modalités varient sensiblement d’une compagnie à une autre. Certains assureurs comme la Maaf incluent à leur assurance habitation une garantie risques locatifs spécialement conçue pour la location saisonnière, pour un séjour inférieur à trois mois.

L’assurance « risques locatifs » vous permettra de faire face à un sinistre le cas échéant ; Même si elle n’est pas obligatoire en cas de location saisonnière, cette assurance est très fortement conseillée aux locataires. En effet, sachez qu’à partir du moment où votre contrat de location démarre, c’est vous qui êtes responsable des dégâts que vous aurez causés. Vous serez correctement couverts en cas d’incendie domestique, de dégat des eaux ou autre sinistre impactant directement le logement.

L’assurance risques locatifs vous couvrira ainsi contre un incendie domestique ou un dégât des eaux, entre autres.

N’oubliez pas de vérifier que la garantie couvre aussi les voisins et les parties communes si nécessaire.

En plus de cette assurance « à minima », des garanties complémentaires peuvent vous permettre d’être couvert en cas de dégât causé au mobilier ou aux aménagements immobiliers de votre propriétaire.

Les garanties annulation

Un événement inattendu peut parfois vous contraindre à annuler en dernière minute un séjour. Outre le fait que ce type de situation est souvent lié à un événement désagréable (décès d’un parent, maladie ….), il peut engendrer des frais inutiles, puisque vous ne pourrez pas vous rendre sur place.

 Une garantie annulation peut être une sage décision qui vous évitera les dépenses supplémentaire.

Renseignez vous sur les conditions et sur les clauses précises de cette option.

Nous vous souhaitons de belles découvertes et de très bonnes vacances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *