Le choix des pneus demande beaucoup d’attention. En général, il est conseillé de changer ses pneus (s’ils sont de bonne facture), tous les 40000 à 50000 km. Les pneus sont donc à changer tous les 2 à 3 ans pour un conducteur moyen (parcourant 15000 km par an). Les pneus sont un des éléments de la voiture qui ont le plus fort impact sur la sécurité. Il est donc important de pouvoir comparer différents éléments comme la distance de freinage par exemple. Si la sécurité peut varier d’un modèle à l’autre, le coût au kilomètre peut lui aussi être très différent. Cet indice souvent utilisé sur les sites dit « comparateur de pneu« , permet d’arbitrer plus facilement entre une marque et une autre. Mais avant de choisir et comparer tous les modèles de pneus compatibles avec votre voiture, vous trouverez ci-dessous quelques conseils complémentaires pour choisir vos pneumatiques.

Comprendre la taille et les indications marquées sur vos pneus

Par exemple si je regarde les pneus de ma Sandero GPL, je vois ces indications : 185/65 R15

185 : Correspond à la largeur de pneu en millimètre

65 : hauteur du flanc par rapport à la largeur du pneumatique exprimée en pourcentage (65 % de 185)

R : cette lettre signifie que le pneumatique est composé d’une structure radiale

15 : diamètre en pouces (1 pouce : 2,54 cm)

Trouvez votre pneu par véhicule, grâce aux nombreux outils en ligne vous permettant ces recherches par compatibilité. C’est très utile quand on veut comparer les pneus et que l’on n’a pas forcément sa voiture sous les yeux 😉 .

Indices de charge et de vitesse

Les indices de charge inscrits sur vos pneus vous informent de la charge maximale qu’ils peuvent supporter. Cet index est écrit sur le côté du caoutchouc.

Les indices de vitesse, quant à eux, décrivent la vitesse maximale que le pneu peut supporter. Vous ne pouvez pas monter des pneus avec un indice inférieur à celui d’origine, mais vous pouvez les monter avec un indice supérieur.

Adhérence du pneu

L’adhérence d’un pneu est essentielle pour la sécurité du conducteur et des passagers. Le facteur d’adhérence peut varier de 1 à 10 selon les conditions suivantes : type de pneu, largeur, qualité du caoutchouc et sol. Sur ce dernier point, on peut distinguer trois conditions de base :

A – Adhésion sur surfaces sèches :

Le pneu réagit plus rapidement sur une surface sèche, car rien ne s’interpose entre la zone de contact et le pneu. Plus le caoutchouc est large, plus le freinage est fort. Un pneu plus large demande aussi plus de puissance et consomme plus. Assurez-vous que la largeur de vos pneus est adaptée à la puissance de votre voiture.

B – La sortie sur sol humide :

L’adhérence sur sol mouillé est complètement différente. L’eau vient entre la surface de contact du pneu et le sol. Dans ce cas, le pneu doit être sculpté pour éviter le risque d’aquaplaning; la distance de freinage est multipliée par 2 au minimum.

C – Adhérence sur sol enneigé ou verglacé :

img_5d8f3b0fad8db.jpg

La conduite sur glace ou sur neige est assez difficile : il est donc important de savoir anticiper et adapter la vitesse aux conditions du sol. Les pneus d’hiver, les chaussettes ou les chaînes sont différentes alternatives pour assurer l’adhérence de la neige. Les pneus neige doivent être installés lorsque la température est inférieure à 7°C.

Il est recommandé de ne pas garder les pneus d’hiver une fois la saison d’hiver terminée, car ils sont moins adhérents et se détériorent plus rapidement sous l’effet de la chaleur.

L’étiquetage européen : qu’est-ce que cela signifie?

img_5d8f3b0d7614d.jpg

Depuis le 1er novembre 2012, tous les pneus Tourisme et Transport Léger vendus en Europe sont accompagnés d’un label. Chaque étiquette contient des informations sur les performances de base d’un pneu.

Les objectifs sont de promouvoir l’économie de carburant, d’améliorer la sécurité routière et de réduire notre impact sur l’environnement.

1. Comparez les économies de carburant

L’efficacité énergétique est mesurée dans 7 catégories allant de A (la plus efficace) à G (la moins efficace).

Il est possible d’économiser jusqu’à 300 € ou 80 litres de carburant pendant toute la durée de vie de votre pneu.

Bien que les résultats puissent varier en fonction du véhicule et des conditions météorologiques, la différence entre une catégorie G et une catégorie A pour un équipement pneumatique complet peut signifier une réduction de 7,5% (1) de la consommation de carburant et même plus pour les camions.

2. Comparer l’adhérence sur sol mouillé

Il existe 7 catégories d’efficacité allant de A (distances de freinage plus courtes) à G (distances de freinage plus longues).

Il peut y avoir jusqu’à l’équivalent de 4 voitures de différence (en longueur) entre la première catégorie et la dernière. Environ 30% de différence peut être constaté.

3. Comparez le bruit de roulement externe des pneus

3 barres noires = pneu conforme aux normes européennes en vigueur

2 barres noires = pneu moyennement bruyant, entre la limite future et 3 dB en dessous

1 barre noire = pneu à faible bruit, plus de 3dB en dessous de la limite.

Publié dans : Auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *