Il s'agit d'un prêt à moyen ou long terme, dont la durée varie généralement entre 5 et 30 ans, remboursable par mensualités ou semestrialités, fixes ou variables.

Il est nécessaire d'acheter ou de rénover une maison et est appelé hypothèque parce que le paiement des versements est garanti par une hypothèque sur la propriété.

Il s'agit toutefois d'un effort financier important, de sorte que tous les aspects doivent être soigneusement informés et évalués avant que le grand pas ne soit franchi.

Les prêts sont accordés par des banques ou d'autres opérateurs financiers et peuvent être demandés par toute personne qui peut prouver qu'elle peut rembourser le montant en temps voulu.

Le montant prêté est généralement d'environ 80% de la valeur du bien, établie sur la base d'une évaluation préparée par un professionnel expérimenté. Pour des montants plus importants, davantage de garanties sont exigées et souvent des conditions plus défavorables pour le client.

Avant de faire une demande de prêt, vous devriez évaluer votre capacité de revenu également à l'avenir et votre disponibilité mensuelle pour le paiement des versements. Disons que vous ne devez pas dépasser le tiers de votre salaire, en tenant compte de tous les événements imprévus qui peuvent survenir.

La durée du prêt est liée au montant des versements et des intérêts : un prêt plus court aura des versements plus élevés, mais les intérêts payés seront éventuellement inférieurs. Un prêt à long terme sera assorti de versements plus légers, mais l'intérêt versé sera éventuellement plus élevé.

Types de prêts hypothécaires

Les prêts se distinguent par le taux d'intérêt. Le prêt à taux fixe maintient le taux d'intérêt inchangé pendant toute sa durée de vie.

Son inconvénient est que vous ne pouvez pas profiter d'une éventuelle réduction des taux du marché, mais il est conseillé pour ceux qui veulent avoir une idée claire de la dette globale, depuis la conclusion du contrat.

En revanche, le prêt à taux variable peut changer à certaines dates, en fonction de l'évolution de la politique économique et monétaire. Le principal risque, avec un taux initial inférieur, est qu'il puisse augmenter avec le temps et qu'il augmente également le nombre de versements.

Il est conseillé pour ceux qui veulent un prêt en ligne avec les tendances du marché et peut soutenir une éventuelle augmentation.

Le prêt à taux mixte prévoit le passage d'un type de taux à un autre à des dates fixes ou autrement fixées par le contrat.

Il est conseillé pour ceux qui, au moment de la conclusion, préfèrent ne pas prendre de décision finale sur le type de taux.

Le prêt à deux taux est divisé en deux parties, l'une à taux fixe et l'autre à taux variable.

Il est conseillé pour ceux qui préfèrent une solution intermédiaire, en équilibrant les avantages et les inconvénients de chacun.

Les taux sont fixés sur la base de paramètres de référence auxquels l'intermédiaire ajoute une surcharge appelée spread.

Pour le taux fixe, le paramètre de référence est généralement le Eurirs, tandis que pour la variable, il est le Euribor ou le taux officiel de la Banque centrale européenne.

Coûts hypothécaires

Lorsque vous contractez l'hypothèque, vous devez payer des taxes égales à 2% du montant total, mais ce pourcentage est réduit à 0,25% dans le cas de la première maison.

Si le prêt n'est pas accordé par une banque, mais par une société financière, les conditions sont moins favorables.

D'autres taxes sont liées à l'inscription de l'hypothèque au registre foncier ou à d'autres obligations.

Toutefois, les intérêts payés sur le prêt sont déductibles de l'IR, dans les conditions et modalités fixées par la loi.

Les autres frais à ajouter sont les frais d'enquête préliminaire, les frais d'expertise, les frais de notaire pour le contrat de prêt et les frais d'assurance éventuels.

Il est très important d'avoir accès au plan de remboursement de l'hypothèque, qui établit le montant à rembourser, la fréquence des versements et les critères pour déterminer le montant de chaque versement, qui comprend deux éléments, la partie principale, c'est-à-dire la partie du financement à rembourser et la partie intérêts.

Le type de plan d'amortissement le plus courant en France est le style français, qui prévoit un capital croissant et un taux d'intérêt décroissant.

Il est bon de savoir, au moment du choix, que les taux et conditions peuvent varier considérablement d'une banque à l'autre. L'un des éléments à évaluer et à comparer est le TAEG : il s'agit d'un résumé du coût total du prêt et comprend le taux d'intérêt (et donc aussi la marge) et tous les autres postes de dépenses.

Instructions hypothécaires

Habituellement, chaque banque suit sa propre enquête qui consiste en une certaine documentation, mais fondamentalement, les documents qui doivent toujours être soumis sont les suivants :

– données personnelles du demandeur (âge, résidence, état civil);

– des renseignements sur la capacité de l'employé à gagner un revenu, qui pour l'employé est le certificat de ancienneté, avec le dernier bulletin de paie, et le dernier exemplaire de votre avis d'imposition, pour les travailleurs indépendants ou indépendants, des dernières déclarations fiscales, avec enregistrement auprès de la Chambre de commerce ou du registre professionnel;

– informations sur la propriété, telles qu'une copie du compromis, le plan cadastral, etc.

La banque exige des garanties pour l'octroi du prêt, dont la première est l'hypothèque, qui lui permet de revendre l'actif si l'accord n'est pas respecté.

Afin de déterminer sa valeur, l'immeuble fait l'objet d'une expertise.

Lors du remboursement du prêt, la propriété peut être habitée ou louée, alors qu'il est beaucoup plus difficile de la vendre lorsqu'elle est hypothéquée.

Un autre type de garantie, requis lorsque le client dispose d'un revenu jugé insuffisant pour couvrir les échéances, est la garantie émise par une partie autre que le demandeur, avec laquelle le garant répond avec ses actifs pour défaut de remboursement du prêt.

Le délai entre la présentation de la demande et le décaissement réel du montant demandé se situe habituellement entre 30 et 60 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *